lundi 18 octobre 2010

La vierge froide et autres racontars de Jørn Riel

Quatrième de couverture

Cap sur le Groenland avec Jorn Riel, écrivain baroudeur et conteur malicieux. De son long séjour en Arctique il a rapporté des anecdotes, des récits, des "racontars". En un mot, des histoires d'hommes seuls sur une terre glacée où le soleil, l'hiver, se couche très longtemps. Ces rudes chasseurs ont d'étranges faiblesses, des tendresses insoupçonnées, des pudeurs de jeunes filles et des rêves d'enfants. Les solitaires s'emplissent de mots tus et, ivres de silence forcé, ils quittent parfois leur refuge pour aller "se vider" chez un ami. Ces nouvelles de l'Arctique ont la rudesse et la beauté du climat qui les suscite. Souvent râpeuses, toujours viriles, parfois brutales, saupoudrées de magie et de mystère, elles nous racontent un monde où la littérature ne se lit pas mais se dit, où l'épopée se confond avec le quotidien, où la parole a encore le pouvoir d'abolir le présent et de faire naître des légendes.

Sous des allures de contes philosophiques, cette succession de petites histoires sont succulentes et se payent le luxe d’être de plus en plus savoureuses au fil de la lecture. Je suis totalement tombée sous le charme de ces malicieux racontars, et je n’ai qu’une seule envie, celle de poursuivre mon aventure groenlandaise en compagnie de ces hommes solitaires, rustres mais tellement sympathiques dans leur humanité perdue au fin fond des glaciers. Drôles, poétiques, mais aussi parfois tragiques, ces racontars sont vivement recommandables !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire