vendredi 8 août 2014

Les Félins de René Clément


Marc (Alain Delon), petit gigolo sorti du ruisseau mais à la beauté féline, a eu la mauvaise idée de séduire la femme d’un gangster américain. Poursuivi par les hommes de main de ce dernier, Marc trouve refuge chez une riche américaine, Barbara (Lola Albright), qui habite une étrange villa située en Côté d’Azur avec pour seule compagnie une parente, Melinda (Jane Fonda), qui fait office de bonne. Engagé par Barbara comme chauffeur, Marc se rend bien compte que ces deux femmes ne sont pas insensibles à son charme, et n’hésite pas à en profiter en jouant sur les deux tableaux, pensant pouvoir utiliser temporairement cette planque avant de s’enfuir pour échapper définitivement à ses poursuivants. Aussi vif et agile qu’il soit, ce bel animal ne se rend pas compte qu’il est tombé dans un guet-apens bien plus vicieux que les gangsters américains à sa poursuite… 

Au jeu du chat et la souris, il n’est pas toujours aisé de savoir qui sont les prédateurs, qui sont les proies dans cette histoire, tant le machiavélisme, les dissimulations et les manipulations font lois. Inspiré d’un roman de série noire de Day Keene, René Clément réalise un film qui va à tout à l’allure mais qui sait aussi se ménager des moments de suspens et de tension, mention particulière pour l’atmosphère sourde, inquiétante et sensuelle qui s’en dégage. La beauté et la qualité d’interprétation des acteurs, la photographie noir et blanc superbe (Henri Decaë), le montage et les angles de vues font de ce thriller psychologique un film hautement recommandable. Car non seulement je ne m’y pas ennuyée une seconde mais je me suis régalée !





Titre : Les félins
Réalisateur : René Clément
Acteurs : Alain Delon, Jane Fonda, Lola Albright
Genre : Thriller, Policier
Origine : France
Année de production : 1964
Durée: 1h38

Aucun commentaire:

Publier un commentaire