mercredi 30 novembre 2016

Bilan du mois de novembre 2016


Films


Étant dans l'incapacité de le noter, un film du mois est exceptionnellement hors classement :

Possession (1981) de Andrzej Zulawski


* * * *
Bienvenue Mister Chance (Being There, 1979) de Hal Ashby
Ivan le terrible, Partie I (1944) de Sergueï Eisenstein
Ivan le terrible, Partie II (1946) de Sergueï Eisenstein


* * *
Dernier train pour Busan (Busanhaeng, 2016) de Sang-Ho Yeon ❤
The Strangers (Goksungde, 2016) de Na Hong-jin ❤
Desierto (2015) de Jonás Cuarón
Super 8 (2011) de J.J. Abrams
La Légende de Bagger Vance (The Legend of Bagger Vance, 2000) de Robert Redford
Journal intime (Caro Diario, 1994) de Nanni Moretti ❤
Manhattan (1979) de Woody Allen
Harvey (1950) de Henry Koster
Le Jour se lève (1939) de Marcel Carné
La Bête humaine (1938) de Jean Renoir


* * (*)
Propriété interdite (This Property Is Condemned, 1966) de Sydney Pollack
L'affaire Barbe-bleue (Bluebeard, 1944) de Edgar G. Ulmer




Lectures
http://www.folio-lesite.fr/Catalogue/Folio/Folio-classique/Oblomov
http://www.folio-lesite.fr/Catalogue/Folio/Folio-classique/L-Utopie
http://www.pressesdelacite.com/livre/litterature-contemporaine/nos-annees-sauvages-karen-joy-fowler
http://www.racine.be/fr/lart-belge


* * * *
L'art belge : d'Ensor à Panamarenko (Racine, 2013) de Michael Palmer ❤
Nos années sauvages (Les Presses de la Cité, 2016) de  Karen Joy Fowler ❤
Soyez imprudents les enfants (Flammarion, 2016) de Véronique Ovaldé
Le garçon (Zulma, 2016) de Marcus Malte
L'Utopie (Folio, 2012) de Thomas More
Oblomov (Folio, 2007) de Ivan Gontcharov ❤


* * *
Sur les ossements des morts (Libretto, 2014) de Olga Tokarczuk


* *
Le Tabac Tresniek (Folio, 2016) de Robert Seethaler
Charles Quint (Tempus, 2004) de Philippe Erlanger


*
Les Prodiges de la vie (Le Livre de Poche, 1996) de Stefan Zweig




BD
http://www.futuropolis.fr/fiche_titre.php?id_article=790548
http://www.glenatbd.com/bd/jaures-9782344001103.htm
https://www.allary-editions.fr/publication/larabe-du-futur/
http://www.dargaud.com/bd/LUCKY-LUKE/Aventures-de-Lucky-Luke-d-apres-Morris-Les/Aventures-de-Lucky-Luke-d-apres-Morris-Les-tome-7-Terre-Promise-La


* * * *
Ô vous, frères humains (Futuropolis, 2016) de Luz et Albert Cohen


* * *
L'Arabe du futur - Tome 2 (Allary, 2015) de Riad Sattouf


* * (*)
Les Aventures de Lucky Luke d'après Morris - La Terre Promise (Lucky Comics, 2016) de Jul et Achdé
Jaurès (Glénat, 2014) de Jean-David Morvan, Vincent Duclert, Frédérique Voulyzé, Rey Macutay


Cliquez sur la couverture pour accéder à la présentation de l’œuvre chez l'éditeur.



Musée, Exposition, Festival

* Le LaM, le Musée d’Art Moderne de Lille Métropole (Villeneuve d’Ascq)
  - Luc Tuymans. Prémonitions


* La Boverie (Liège)
   - Exposition '21, rue La Boétie' : Picasso, Matisse, Braque, Léger


* Musée de la Photographie (Charleroi)
  - Weegee by Weegee
  - Sur les plateaux des Dardenne
  - Bois du Cazier, Marcinelle, 1956

8 commentaires:

  1. 'This Property Is Condemned' Nathalie Wood y est juste Magique avec le M majuscule qui va bien. Carrément un de mes Pollack préférés. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que je me suis ennuyée en regardant ce film. C'est vrai que Nathalie Wood est très bien (comme toujours j'ai envie de dire) mais elle était déjà trop âgée pour ce rôle. En tout cas, cela m'a tenu à distance. Robert Redford est très bien également. Un très beau couple de cinéma :)

      Une pensée aussi pour Charles Bronson. C'était un de mes chouchous quand j'étais petite, va savoir pourquoi. Son côté viril et gueule burinée sans doute :)

      Supprimer
  2. Bonjour Sentinelle, beau tiercé de tête en ce qui concerne les films ! J'aime beaucoup Ivan Le Terrible, et tu sais déjà ce que je pense de Bienvenue Mr. Chance. Content que tu ais apprécié les Allen et Moretti. Sinon, il faudrait que je lise L'Utopie un jour (et accessoirement, que je voie enfin Possession).
    Strum

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Strum,

      Cela faisait très longtemps que j'avais envie de voir Ivan Le Terrible, je n'ai donc pas loupé l'occasion lorsqu'il est passé - en version restaurée - sur Arte. Surprise, des images filmées en direct de l'orchestre symphonique de la Radio berlinoise au Konzerthaus de Berlin, qui rejouait la bande originale de Prokofiev, s'intercalaient sans cesse aux images du film. Bizarre. Mais bon, je suis contente de l’avoir vu avec une si belle qualité d’image et de son.

      Concernant Bienvenue Mr. Chance, c’est toi qui m’a donnée envie de le voir, je t’en remercie encore. Je continue mon exploration du côté de Woody Allen et Moretti.

      Ah oui, L’Utopie, c’est très bien. On fête à Louvain les 500 ans de la première édition de l’ouvrage (décembre 1516, sur les presses de Thierry Martens d’Alost, imprimeur de l’Université de Louvain), la ville organise deux expositions pour honorer dignement cet événement. J’en reparlerai plus longuement au mois de décembre. Du coup, j’ai envie de lire deux autres ouvrages importants datant de la Renaissance, Eloge de la folie d’Erasme et Le Prince de Machiavel. A suivre donc dans les mois qui viennent.

      Possession de Andrzej Zulawski, quel drôle de film ! J’ai retrouvé son outrance, j’ai été impressionnée par l’interprétation d’Isabelle Adjani (j’ai souffert avec elle aussi, la pauvre, elle a tout donné). Je comprends les arguments des détracteurs d’Andrzej Zulawski mais il y a quand même de très bonnes choses aussi dans ce film. Je ne crierai pas au chef-d’œuvre pour autant mais il ne laisse pas indifférent, c’est un ovni dans son genre. A découvrir en tout cas. Pas certaine du tout que toute cette hystérie te convainc, je serai en tout cas très curieuse de connaître ton avis.

      Supprimer
  3. C'est amusant, Sentinelle et Strum, votre échange sur "Possession". J'ai précisément hésité à le regarder par crainte que l'hystérie (supposée) me laisse hagard ou, "au mieux", indifférent. Pourtant, j'ai toujours une certaine curiosité pour ce film, que je regarderai sans doute un jour. Disons que je n'ai pas senti que c'était le bon moment...

    En revanche, Sentinelle, pourrais-tu nous dire quelques mots sur les deux films coréens ? L'un et l'autre m'intéressent, mais je ne sais pas exactement par où je pourrai commencer. Bon, c'est vrai aussi que j'ai laissé passer l'occasion récente de les découvrir...

    Un p'tit mot aussi sur l'expo photo sur les Dardenne, steuplé ?
    Bonne fin de week-end et à très bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Martin,

      Possession d’Andrzej Zulawski est, selon moi, un film à voir. Ne serait-ce que pour la scène complètement hallucinée d’Isabelle Adjani dans le métro, vraiment impressionnante. Il est très riche en symboles également, et je pense sans me tromper que les interprétations sont infinies. Et ça, j’aime bien ! Alors je ne sais pas si ce film te plaira, mais on ne peut pas rester indifférent à sa vision, tant il provoque forcément des réactions diverses.

      Les deux films coréens sont bons dans leur genre. Si tu es en petite forme, je te conseille de voir d’abord Dernier train pour Busan. Efficace mais très facilement appréhendable. The Strangers est plus subtil et plus difficile à comprendre, plus manipulateur aussi. Mais il faut voir la scène d’exorcisme, pour peu on y croirait aussi, tellement on est pris par l’ambiance, les incantations, le chant, la danse, les couleurs. Ah je regrette de ne pas avoir vu cette scène au cinéma, cela devait être quelque chose.

      Quant à l’exposition Sur les plateaux des Dardenne, elle n’a pas vraiment soulevé mon enthousiasme. Mais il est vrai que je ne suis pas très fan de leur cinéma, même si j’ai beaucoup de respect pour leur démarche. Il s’agit de photographies prisent sur le tournage de tous leurs longs métrages par la photographe Christine Plenus. Ni plus ni moins et cela n’a pas suscité grand-chose en ce qui me concerne.

      Je te souhaite un très bon début de semaine et te dis à bientôt !

      Supprimer
  4. J'ai vraiment adoré Dernier Train pour Busan, qui fera certainement partie de mon top 10, tout comme j'ai beaucoup aimé le surprenant The Strangers.
    J'aime aussi beaucoup Super 8, un bel hommage au cinéma des années 80 avec une histoire absolument bouleversante et des mômes attachants.
    Journal Intime fait partie de mes films préférés !
    J'aime aussi Manhattan, un must !
    Je garde aussi un très bon et tendre souvenir de Harvey, le film qui m'a fait découvrir mon chouchou James Stewart !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Harvey de Henry Koster fut une jolie surprise. Un film tendre et amusant mais qui en dit long sur le vivre ensemble et la tolérance. Et qui revient régulièrement sur le fait de ne jamais s'arrêter aux apparences. Un film à conseiller en tout cas. Merci de ton passage Tina !

      Supprimer