mardi 29 avril 2008

L'Année où mes parents sont partis en vacances de Cao Hamburger

O ano em que meus pais saíram de férias de Cao Hamburger
Brésil, 2007
Disponible en DVD et VOD

Brésil, 1970, la Coupe du Monde de football bat son plein et le régime politique se durcit. C'est dans ce contexte chaotique que les parents de Mauro, 12 ans, décident de "partir en vacances". En réalité, ils fuient la dictature et confient leur fils à son grand-père. Mais celui-ci n'est pas au rendez-vous et Mauro est recueilli par la communauté haute en couleur du quartier juif de Sao Paulo.
 
Nous assistons aux événements tragiques à travers le regard du jeune Mauro, qui se retrouve livré à lui-même suite au décès inopiné de son grand-père alors qu’il venait de lui être confié par ses parents communistes qui fuient le pays. Il sera pris en charge dans un premier temps par un vieux voisin juif religieux un peu bourru qui a bien du mal à savoir que faire avec ce jeune garçon tombé du ciel. Mauro passera du repli sur soi suite à l’abandon de ses parents « partis en vacances » à la découverte du quartier juif de son grand-père sans oublier les enfants du voisinage avec lesquels il liera connaissance.
 
Le moins que l’on puisse dire, c’est que ces souvenirs d’enfance sonnent vrais, dans la mesure où ils s’inspirent des souvenirs de tous les membres de l'équipe du tournage.
 
Cette chronique qui se veut douce-amère n’évite pas certaines longueurs et malgré la présence de quelques événements cocasses supposés apporter un peu d’oxygène au récit, j’ai surtout été sensible à l’atmosphère oppressante et tendue suscitée par les événements en coulisse et la vulnérabilité du jeune Mauro. A noter l’excellente prestation du jeune acteur Michel Joelsas sur lequel repose quasi totalement le film.
 
Le contraste entre l’exaltation populaire générée par la coupe du monde (le Brésil remportera leur troisième coupe du monde en 1970 avec de grands attaquants tels que Pelé et Tostão) et la répression politique de l’époque est également très bien rendu.
 
En conclusion, ce film est avant tout un regard d’enfant sensible et émouvant confronté malgré lui aux conséquences d’événements politiques douloureux que l’on discerne en toile de fond.
 


L'Année où mes parents sont partis en vacances a remporté le Prix du Public au Festival de Rio de Janeiro.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire