mardi 19 août 2008

Le vent se lève de Ken Loach

The Wind that Shakes the Barley de Ken Loach
Espagnol, Italien, Irlandais, Allemand, Britannique - 2006

Le film a pour thème la guerre d'indépendance irlandaise (1919-1921) et la guerre civile qui s’en suit (1922-1923). Le titre original, The Wind That Shakes the Barley (Le vent qui agite l'orge), fait référence à un poème de Robert Dwyer Joyce, un auteur irlandais du XIXe siècle qui évoque le soulèvement irlandais de 1798. 

« Il fut pénible par les mots du deuil 
De dire et de briser les liens qui nous unissent 
Mais plus pénible encore de porter la honte 
Des fers étrangers qui nous enchaînent 
Alors j’ai dit : « Cette vallée dans la montagne 
Dès l’aube j’irai à sa rencontre 
Je rejoindrai les braves qui s’unissent 
Tandis que le vent léger secoue l’orge » 

Ce film raconte l'histoire d'un petit groupe d'activistes de l'Armée républicaine irlandaise, dont deux frères qui sont d'abord unis contre l'occupant britannique, pour mieux se déchirer ensuite. Basé sur des faits très documentés, il lève quelque peu le voile sur les conflits en Irlande. Je dis "quelque peu" car le problème est tellement complexe et les sources diverses qu'il faudrait plus de deux heures pour comprendre en profondeur les tenants et aboutissants de cette guerre civile.

J’ai aimé ce film même s’il me semblait plus académique que les autres. J'ai apprécié également l’utilisation du conflit entre les deux frères pour illustrer cette Irlande divisée après avoir conclu le traité d’indépendance et pour lequel l’occupant anglais imposa la partition du pays en 1922 (les six comtés du Nord restant totalement intégrés au Royaume-Uni), avec les conséquences que l’on sait : une guerre civile entre les partisans du traité (les nationalistes ou état-libristes) et les opposants (les républicains). Les conditions d’émergence de cette guerre fratricide sont très bien démontrées dans la deuxième partie du film, après une première partie plus centrée sur l’occupation anglaise, faites de mépris et de violence à l’encontre de la population pauvre irlandaise. Ken Loach pose là une question simple à laquelle il n’est pas aisé de répondre : « pour quel type de société êtes-vous prêts à vous battre ? ».


Palme d'or lors du 59e Festival de Cannes.

Quelques mots sur le réalisateur Ken Loach


Né le 17 juin 1936 dans le Warwickshire, Ken Loach est un réalisateur britannique de cinéma et de télévision. Réalisateur engagé, les uns vous diront que Ken Loach fait des films réalistes moralisateurs, qu'il a une vision pessimiste et réductrice peuplée de bonnes intentions, les autres soutiendront qu'il a un regard politique acéré doublé d'un regard social authentique, qu'il témoigne pour tous les laissés pour compte de la société de consommation. Ce souci de réalisme le pousse parfois à embaucher comme acteurs des inconnus qui ont vécu l'expérience réelle de la vie des personnages qu'ils incarnent. Je ne trancherais pas car je pense effectivement que chaque point de vue se défend, mais cela ne m'empêche pas d'aimer et d'apprécier les films de ce réalisateur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire