lundi 3 février 2014

Captain Phillips de Paul Greengrass


Synopsis

Capitaine Phillips retrace l’histoire vraie de la prise d’otages du navire de marine marchande américain Maersk Alabama, menée en 2009 par des pirates somaliens. La relation qui s’instaure entre le capitaine Richard Phillips, commandant du bateau, et Muse, le chef des pirates somaliens qui le prend en otage, est au cœur du récit. Les deux hommes sont inévitablement amenés à s’affronter lorsque Muse et son équipe s’attaquent au navire désarmé de Phillips. À plus de 230 kilomètres des côtes somaliennes, les deux camps vont se retrouver à la merci de forces qui les dépassent…

La première partie du film, l’approche et l’attaque des pirates, est tout simplement époustouflante : suspense, tension, bravoure, réalisme dans les prises de vue et puissance des images. Cette attaque d'un cargo de marchandises en pleine mer par une poignée de pirates somaliens semble d'une témérité folle, même si les pirates sont armés, contrairement au personnel de bord. Il y a quand même quelque chose de l'ordre du petit poucet somalien (armé jusqu'aux dents)  dans sa petite (mais rapide) embarcation à moteur contre l’ogre américain dans sa forteresse navale visiblement pas si imprenable.

Mais la deuxième partie, la prise d’otage du capitaine, m’a parue moins intéressante, tant nous y retrouvons plus volontiers tous les ingrédients classiques du genre, clichés y compris. La représentation des pirates est quant à elle malheureusement de plus en plus caricaturale au fur et à mesure de l’avancée du film, avec l’impression de se retrouver avec les gentils et courageux américains d'un côté contre les méchants et cruels somaliens de l'autre. Certes, ce ne sont pas des enfants de cœur et ils ne sont pas excusables mais j’aurais aimé mieux comprendre le contexte dans lequel ces actes de pirateries se font jour (pauvreté du village dans un pays proche de la guerre civile, appartenance à des clans rivaux, anciens pêcheurs devenus de petits exécutants pour de plus gros poissons…), même si c’est vaguement ébauché au début du film. 

Un film à grand spectacle qui a plus que du panache dans son premier tiers mais qui reste dans la simplification du genre en final. Efficace mais perdant progressivement de sa force et de son originalité tant il peine à nous tenir en haleine sur la durée. Soulignons néanmoins l’interprétation excellente de Tom Hanks (les dernières scènes sont particulièrement émouvantes) et la découverte du comédien somalien Barkhad Abdi, qui possède indéniablement une forte présence, arrivant à exprimer pas mal de choses dans des silences lourds de sens. Il sera d'ailleurs nommé à l'Oscar du meilleur second rôle masculin en 2014.







Réalisateur: Paul Greengrass 
Acteurs: Tom Hanks, Catherine Keener, Max Martini, Chris Mulkey, Yul Vazquez, David Warshofsky, Christopher Stadulis 
Origine: États-Unis 
Genre: Drame 
Année de production: 2013 
Durée: 2h14
Date de sortie en Belgique : le 04/12/2013

Note : 3/5

Aucun commentaire:

Publier un commentaire